LE VOYAGE DANS LA LUNE  

CFPL - Palazetto Bru Zane - Opéra de Montpellier

Opéra de Lorraine, Théâtre Impérial de Compiègne, Opéra de Tours, Opéra de Toulon, Opéra de Marseille, Opéra de Nice, Opéra de Limoges, Théâtre de Clermont-Ferrand, Opéra de Vichy, Opéra de Rouen, Opéra de Massy, Opéra de Reims, Opéra de Metz, Opéra d'Avignon, Théâtre de Neuchâtel.

Décembre 2020 à 2024

Jacques Offenbach

Dans un monde sans l’Autre, tout roule, enfin, tout tourne. 

La Terre autour du soleil, la Terre sur elle-même, la lune autour de la Terre, l’Administration autour de ses règlements, l’Amour en rond, nos certitudes en boucle et l’humain autour de soi.

Dans Le Voyage dans la Lune, les habitants de la Lune comme de la Terre sont convaincus que l’Autre n’existe pas, qu’aucune autre planète n’est habitée, qu’ils sont seuls dans l’univers. Chacun ayant son système bien rodé, qui tourne bien, et entend bien le garder ainsi.

Et pourtant, un jeune capricieux et une princesse fantaisiste auront raison de ce cycle perpétuel et provoqueront par leur rencontre une révolution sans précédent dans le système solaire. 

Un volcan explosera, le monde serait-il détruit ? Finalement non, rencontrer cet Autre dont on niait l’existence offre simplement un regard nouveau, et un peu de distance, sur cette Terre et son système qu’on pensait immuable.

Voilà un paradoxe bien « terrien » : nos sociétés et nos cultures, en particulier occidentales, sont convaincues 

d’avoir fait le tour du monde, de tout connaitre. Il nous est difficile d’envisager d’autres cultures et d’autres codes de valeurs. 

C’est pour moi le sens profond de ce Voyage dans la Lune à sa création. Aujourd’hui, je souhaite éclairer notre monde d’une lumière nouvelle par ce qui dans l’oeuvre va nous faire rire ; parce que ce qui fait rire est à la fois grotesque et fantastique et sait moquer avec bienveillance l’humain et sa vanité, ses systèmes et ses peurs.

1/1

Mise en scène                                                          OLIVIER FREDJ


Directeur artistique graphique                              JEAN LECOINTRE

Scénographie et Costumes                                    MALIKA CHAUVEAU


Lumières                                                                   NATHALIE PERRIER


Chorégraphie                                                           ANOUK VIALE

 

 

Direction musicale                                                 PIERRE DUMOUSSAUD

                                                                                  CHLOE DUFRESNE

 

Fantasia                                                          Sheva TEHOVAL 

                                                                          Jeanne CROUSAUD

Flamma                                                           Ludivine GOMBERT

                                                                         Jennifer MICHEL 

Popotte                                                           Marie LENORMAND

                                                                         Cécile GALOIS

 

Caprice                                                            Marie PERBOST

                                                                          Violette POLCHI

V’lan                                                                Matthieu LÉCROART 

                                                                         Jérôme BOUTILLIER

Quipasseparla                                               Enguerrand DE HYS

                                                                         Pierre DERHET

Microscope                                                    Eric VIGNAU

                                                                        Raphaël BREMARD

Cosmos                                                          Thibaut DESPLANTES

                                                                        Erick FREULON

Cactus                                                  Christophe PONCET DE SOLAGES

                                                              Pierre-Antoine CHAUMIEN

© 2017 Olivier Fredj