FUNERAL BLUES  - The Missing Cabaret

Grand Théâtre du Luxembourg

18 janvier 2018

W.H Auden / B. Britten

Mise en scène                                          OLIVIER FREDJ

Décors                                                       PHILIPPINE ORDINAIRE

Costumes                                                  FREDERIC LLINARES

Lumières                                                   NATHALIE PERRIER   

 

B. Britten                                                    LAURENT NAOURI

W.H. Auden                                                RICHARD CLOTHIER

Gypsy Rose Lee                                         CATHY KRIER

FUNERAL BLUES_0719

FUNERAL BLUES_1591

Gilbert Garcin

FUNERAL BLUES_1540

FUNERAL BLUES_1705

FUNERAL BLUES_0062

FUNERAL BLUES_0849

FUNERAL BLUES_0437

W.H. Auden

FUNERAL BLUES_0423

Auden and Britten

FUNERAL BLUES_1498

FUNERAL BLUES_1547

FUNERAL BLUES_1855

Gilbert Garcin

FUNERAL BLUES_1789

FUNERAL BLUES_1682

FUNERAL BLUES_1588

FUNERAL BLUES_1984

B. Britten

FUNERAL BLUES_1968

«La joie de vivre et d’aimer dans un monde en détresse», voilà le paradoxe d’Auden, accompagné de l’humour et de la dérision nécessaire à donner à son

approche clinique de la vie juste la tendresse qu’il faut. L’oeuvre poétique d’Auden que j’ai choisi de montrer sur scène est celle du manque.

Du manque, et par là même du désir.

Du manque dans la quête de sa satisfaction.

Du manque dans la perte.

Du manque et de la jouissive impatience qu’il provoque.

Du manque et de l’attente douloureuse qu’il implique.

Du manque et de la disparition.

Représenter ce manque, son émotion et son humanité est la clé de l’incarnation scénique de ce que nous souhaitons proposer.

La musique de Britten, les voix parlées et chantées se répondront sans se voir, comme une présence d’absence, un souvenir ou un espoir. Une première partie principalement parlée à laquelle répondra, de l’autre côté de la porte, la voix chantée. Plonger le spectateur lui aussi dans l’absence, dans le manque. Lui faire entendre sans voir, lui faire deviner, espérer, que ces deux monologues se retrouvent enfin.

 

En nous inspirant des imageries poétiques du quotidien, notamment du photographe Gilbert Garcin,  nous voulons faire découvrir l’oeuvre d’Auden, du plus universel au plus intime. Auden avec lui-même et avec son lecteur. Donner au public à «lire» à l’intérieur de l’homme en entendant les mots de l’auteur.

L’inviter à frémir de l’universelle menace du manque, de la perte et de la mort, qui à chaque instant tonne, «comme le grondement lointain du tonnerre à un pique-nique».

Funeral Blues - Laurent Naouri - Cathy Krier
00:00 / 00:00
Tell me the truth about Love - Laurent Naouri - Cathy Krier
00:00 / 00:00
Johnny - Cabaret songs - B. Britten / W.H Auden
00:00 / 00:00

ON THIS ISLAND

- NOW THE LEAVES ARE FALLING FAST

– NOCTURNE

- AS IT IS, PLENTY

FISH IN THE UNRUFFLED LAKES

- TO LIE FLAT ON THE BACK

- THE SUN SHINES DOWN- 

- WHAT’S ON YOUR MIND?

- UNDERNEATH THE ABJECT WILLOW

CABARET SONGS

- TELL ME THE TRUTH ABOUT LOVE

- FUNERAL BLUES

– JOHNNY

– CALYPSO

WHEN YOU’RE FEELING LIKE

EXPRESSING YOUR AFFECTION

© 2017 Olivier Fredj

FUNERAL BLUES_1547